Svâdhîshthâna chakra

Représentation de Svâdhîshthâna chakra

 Au-dessus de Mûlâdhâra, en suivant l’axe de la nâdî sushumnâ se trouve Svâdhîshthâna chakra. Au sens étymologique Svâdhîshthâna signifie « sa propre demeure », celle de Shakti. Svâdhîshthâna chakra gouverne le système urinaire et reproducteur. Il se situe à la base de la colonne vertébrale, au niveau du coccyx. Svâdhîshthâna est très proche de Mûlâdhara chakra.


Ce chakra a six pétales de couleur rouge vermillon. Sur chaque pétale est inscrit d’une couleur brillante comme la foudre les lettres sanscrites : bam, bham, mam, yam, ram, lam. Son bîja, mantra racine est la lettre Vam.

 

Le principe (Tattwa) de Svâdhîshthâna chakra est l’eau représenté par un croissant de lune blanc dessiné par deux cercles. Le plus grand cdercle symbolise la dimension consciente de l’existence, le plus petit la dimension inconsciente. Au creux du croissant de lune repose un makara, c’est animal imaginaire à la croisé d’un crocodile et d’un monstre marin. Dans ce chakra il symbolise le mouvement obscur de l’inconscient et des karmas.

 

Le deva Vishnu et la devi Rakini sont aussi représentés sur Svâdhîshthâna chakra. Rakini est la déesse du règne végétal, elle est étroitement lié à ce chakra. Cela vient du fait qu’un régime végétarien est conseillé pour pouvoir éveiller Svâdhîshthâna. Ce chakra est associé au goût et à la langue qui est son organe de connaissance. L’organe sexuel, les reins et le système urinaire en sont ses organes d’action.

 

Svâdhîshthâna chakra ©Yoga-en-ligne.com

Rôle de Svâdhîshthâna chakra

Symbole de l’ignorance primordiale, des vies passés et du karma, Svâdhîshthâna chakra est associé au mental inconscient et à nos principes instinctifs. L’éveil de Svâdhîshthâna chakra élimine les résidus karmiques et nous libère de nos « monstres » intérieurs, telle la luxure, la colère ou l’avidité. Nos paroles s’embellissent et s’habillent d’une profonde sagesse. Il est dit que cet éveil nous libère de la peur de l’eau et nous donne une connaissance intuitive.

Exemples de techniques de hatha yoga en lien avec Svâdhîshthâna chakra :

De nombreuse techniques travaillent sur Svâdhîshthâna chakra mais certaines semblent le cibler plus que d’autre, notamment mahakonasana ou encore kurmasana. Par ailleurs bhadrasana, padahastasana ou encore paschimottanasana, constituent un bon support de travail pour ce chakra situé à la base du système énergétique.

Svâdhîshthâna chakra à l’équilibre

Lorsque ce chakra est à l’équilibre notre vie sexuelle est harmonieuse, épanouie. Nous avons entre autre des relations privilégiées avec le sexe opposé. Nous sommes à l’aise avec le mouvement de la vie et ses aléas et sommes aussi en accord avec nous-même. Notre spontanéité est naturel et notre confiance en nous est forte. En résumé, nous sommes bien dans notre peau et ouvert à l’autre.

Svâdhîshthâna chakra trop ouvert

Quand Svâdhîshthâna chakra est ouvert à l’excès cela nous rend sujet à une forte émotivité et à une sexualité exacerbée, voire boulimique. Ce déséquilibre peut aussi nous pousser à la gourmandise et à la manipulation.

Svâdhîshthâna chakra trop fermé

Lorsque le chakra sacré est trop fermé nous manquons de sensibilité, d’estime de soi et d’assurance. L’émerveillement pour la vie et la nature se perdent et nous pouvons aussi être introverti. Avec Svâdhîshthâna trop fermé nous pouvons de même, manquer d’initiative, avoir peur de l’inconnu et être frigide. Enfin, ce déséquilibre peut nous amener à nous abandonner à la mélancolie.

Auteur :
Benjamin Borg


Référence :
– Kundalini Tantra – Swami Satyananda Saraswati – Swam Editions 2006
– La Puissance du Serpent – Arthur Avalon – Editions Dervy 2012

Partager cet article :

OUPS

Votre navigateur a vieilli…

Il est temps de le mettre à jour 🙂