Skip to main content

Suivre sa fréquence de pratique et profiter de bienfaits immédiats

Sur Ghatika.com, grâce au travail approfondie de la respiration, chaque séance vous apportera apaisement et détente même si vous ne pratiquez que très ponctuellement. Cependant, un rythme de pratique de 2 ou 3 fois par semaine, voire une pratique quotidienne ouvrira les portes de changements plus profonds. Explorer toute la dimension du yoga demande de la régularité, car c’est une science d’évolution intérieure et une hygiène physique, énergétique et psychique. La transformation de certains processus énergétiques et mentaux prennent du temps.

Dans le yoga, la régularité c’est la clé

Si l’on suit la tradition du yoga, la pratique nécessite une régularité dans le temps, un horaire et un endroit dédié. Ceci est le scénario idéal : une heure identique et un emplacement chez soi spécifique pour votre pratique. Dans les faits, c’est parfois bien plus compliqué ! La vie quotidienne a déjà beaucoup de contraintes professionnelles et d’obligations familiales. Ainsi, le meilleur moyen de faire du yoga, c’est lorsque l’on a le temps. Que l’on s’accorde ce temps. Commencez par repérer les meilleurs moments pour pouvoir pratiquer sereinement même si les instants de pratique sont répartis dans la journée. Prenez ce qui est bon à prendre ! Vous avez un quart d’heure le matin et une heure le soir ? Parfait. Vous savez donc que ce temps-là pourra être consacré au yoga.

 

En outre, les différents moments de la journée vont influencer la pratique et l’énergie présente à ce moment-là. Quelques règles de base sont à préciser : il est nécessaire de pratiquer le ventre vide ou bien après la digestion, soit au moins deux heures après le repas. Les rétentions de souffle et l’aisance corporelle sont bien plus faciles l’estomac allégé ou même à jeun. Gare aux nausées et autre somnolence si vous pratiquez le ventre plein… Parfois, il suffit d’adapter un peu son emploi du temps pour laisser de la place à la pratique : vous n’avez pas de temps le matin ? Essayez de vous réveillez une heure ou une demi-heure plus tôt. C’est moins de sommeil, mais plus d’énergie. Pratiquer le ventre vide quand le monde est encore assoupi est un moment propice, un excellent coup d’envoi physique, mental et énergétique pour toute la journée.

La bonne pratique de yoga au bon moment

Le matin, préférez une pratique douce, privilégiez les souffles sur les postures car le corps se réveille. Vous pouvez aussi pratiquer avant le déjeuner. L’estomac est vide et le corps déjà plus détendu. Parfait pour une pratique un peu plus puissante. En fin de journée, le moment est aussi idéal car éloigné de toute digestion. Le corps est largement échauffé par la journée écoulée et l’esprit sera ressourcé par des pranayama. Enfin, la pratique le soir est bénéfique pour bien terminer le jour qui s’achève et donc se l’approprier en y mettant un point final par le yoga. Soit après un dîner tôt et léger, soit avant. Judicieux pour un endormissement apaisé et une nuit régénérante. Si votre travail ne vous permet que de pratiquer tard le soir, misez sur ce qui vous fait du bien, asanas et souffles. La nuit est aussi propice à de belles pratiques…

 

À noter que si vous prévoyez deux séances par jour, privilégiez de les espacer : une le matin, une le soir ou en fin d’après-midi par exemple. Observez ce qui vous convient le mieux car chacun est différent. D’une manière générale, laissez toujours un temps de pause après la pratique, sans parler et sans écran surtout le soir.

Auteur :
Agathe Westendorp

Partager cet article :

OUPS

Votre navigateur a vieilli…

Il est temps de le mettre à jour 🙂