Anâhata chakra

Au-dessus de Manipûra chakra, dans la région du coeur, derrière la paroi interne de la colonne vertébrale et derrière la cage thoracique se trouve Anâhata chakra. Anâhata signifie « le son non frappé », son qu’il est possible de percevoir si notre pratique de hatha yoga et sérieuse et prolongée. En ce centre énergétique réside l’âme individuelle, Jivâtman. Anâhata est la plupart du temps décrit comme étant rouge cramoisi, mais selon l’expérience de Swami Satyananda Saraswati, celui-ci serait plutôt bleu. Ce chakra a douze pétales sur lesquels ont peut lire KAM, KHAM, GAM, GHAM, NGAM, CHAM, CHHAM, JAM, JHAM, NYAM, TAM, THAM.


Le centre du chakra a une forme hexagonale qui symbolise le tattwa de l’air, il est constitué de deux triangles entrelacés qui représentent l’union de Shiva (Conscience) et Shakti (Energie). À la base de l’hexagone se trouve une antilope noire, symbole de légèreté et de la vigilance. Le mantra racine (beeeja) d’Anâhata chakra est Yam et se trouve juste au dessus de l’animal. Le deva de ce chakra est Isha, Seigneur dans sa forme omniprésente et la devi Kakini, la bienfaitrice de tous. Au centre de l’hexagone se trouve un triangle inversé au sein duquel brûle la flamme éternelle qui symbolise l’âme individuelle, Jivatma. Anahâta est lié au toucher, au tactile, son organe de connaissance (gyanendriya) est la peau et ses organes d’action (karmendriya) sont les mains.

Anâhata chakra © Yoga-en-ligne.com

Ce chakra est le lieu où se matérialisent et s’accomplissent les désirs de l’individu. L’éveil de ce centre nous libère de l’emprise du destin, nous en sommes conscient mais libre, nos résidus karmiques sont transcendés. Avec l’éveil d’Anâhata nous éprouvons un sentiment d’amour universel et de compassion pour tous les êtres. Un amour illimité, dénoué de toute forme d’égoïsme s’épanouit. Anâhata chakra peut exalter nos tendances artistiques, manifester des capacités de clairvoyance ou le don de guérir par le toucher ou par l’énergie spirituelle. Le détachement des activités mondaines et un sentiment d’optimise se développent et le mental devient détendu, paisible car libre de tout attachement.

Anâhata chakra à l’équilibre

Les actions se font avec coeur, sincérité, dans la joie, en harmonie avec soi et les autres. Nous sommes dans le contentement, capable de sagesse, de compassion, de détachement et d’empathie.

Anâhata chakra trop ouvert

Dévotion exacerbée, générosité excessive poussée par le désir égoïste de recevoir de l’amour et de la reconnaissance. Tendance à la passion, la jalousie, la possessivité, capacité à développer un sentiment de supériorité.

Anâhata chakra trop fermé

Introverti, renfermé, nous avons peur de nous ouvrir aux autres, de montrer notre amour. Nous pouvons éprouver de l’indifférence, de la haine et pouvons être intolérant. Nous manquons de générosité et notre tempérament est plutôt froid. Nos relations amoureuses ou amicales sont difficiles, nous avons peur d’être blessé et sommes vulnérable et triste.

Exemples de techniques de hatha yoga en lien avec Anâhata chakra :

Matsyasana, bhastrika en torsion, parvatasana, dhanurasana.

Auteur :
Benjamin Borg


Référence :
– Kundalini Tantra – Swami Satyananda Saraswati – Swam Editions 2006
– La Puissance du Serpent – Arthur Avalon – Editions Dervy 2012

Partager cet article :

OUPS

Votre navigateur a vieilli…

Il est temps de le mettre à jour 🙂