Ajna chakra

Au-dessus de Vishuddha chakra, situé au-milieu du cerveau, dans le prolongement du point entre les sourcils et au sommet de la medulla oblongata, à l’endroit même où se situe la glande pinéale se trouve Ajna chakra. Ajna chakra, le « centre de commande » a deux pétale, il est de couleur gris clair ou blanc selon les textes. Ses pétales représentent les nadis Ida et Pingala. Sur le pétale gauche est inscrite la lettre Ham et sur le droit la lettre Ksham, les mantras racines (beeja) de Shiva et Shakti. À l’intérieur du lotus on trouve un cercle qui évoque le vide et au centre duquel vient se placer un triangle inversé symbolisant la manifestation de la Shakti. Le haut du triangle est coiffé par un shivalingam noir représentant le corps astral. C’est l’attribut de la personnalité, car à ce niveau la conscience de « ce que je suis » est pleinement intégré (mais pas forcément réalisée). Sur le shivalingam noir on trouve le Om, le beeja mantra d’ajna chakra. Au-dessus du symbole du Om se place le raif, la trace de la conscience du son. Le deva qui gouverne ce chakra est Paramashiva et la déesse est Hakini. Au niveau d’ajna chakra, l’activité des sens (tanmatra), son organe de connaissance (gyanendriya) et son organe d’action (karmendriya) sont tous considérés comme étant le mental.

Ajna chakra © Yoga-en-ligne.com

Rôle d’Ajna chakra

Lieu de perceptions et de connaissances intuitives, Ajna purifie le mental, le clarifie. Lorsque notre énergie est au niveau de ce chakra, l’attachement s’estompe et la volonté devient forte. Ajna c’est le troisième oeil, l’oeil divin, celui qui donne à l’aspirant spirituel la vision de l’essence fondamentale de l’existence. Ajna chakra est le siège de la réalisation de Soi. En lui peuvent s’unir les principaux flux d’énergie, Ida, Pingala et sushumna. Cela entraîne la transformation de la conscience individuelle (l’ego) et la fin de la perception duelle. Avec cette fusion, cet éveil, le songe de la réalité que nous avons pris pour unique réalité s’arrête et nous sortons de l’ignorance. Le soi individuel s’évanouit au sein du Soi universel. La conscience d’être une personne s’efface au profit d’une conscience élargit au sein de laquelle réside, sans forme, le « Je suis ». C’est là tout le but du hatha yoga.


Pour Swami Satyananda Saraswati : « Celui qui médite sur ce chakra éveillé voit une lampe ardente qui brille comme le soleil du matin, et il établit sa demeure dans les régions du feu, du soleil et de la lune. Il est capable d’entrer à volonté dans le corps de quelqu’un d’autre et devient le meilleur parmi les sages, omniscient et voyant. Il devient le bienfaiteur de tous, il est versé dans toutes les écritures sacrées. Il réalise son unité avec Brahman et acquiert les siddhis. Tous les résultats découlant de la méditation sur les autres chakras sont réalisés collectivement en méditant uniquement sur ce centre. »

Exemples de techniques en lien avec Ajna chakra :

Sur yoga-en-ligne.com, deux pranayamas en lien avec ajna chakra sont proposés : Kapâlabhâti et kapâlabhâti alterné et toute forme de concentration.

Ajna chakra à l’équilibre

Ajna chakra ouvert et équilibré élargit la conscience, il donne une perception holistique du monde et nous permet de pénétrer les plans subtils de la réalité. Son éveil est un tournant majeur dans notre évolution spirituelle, il apporte connaissance, clarté, sagesse et compréhension intuitive.

Ajna chakra trop ouvert

Mentalisation à outrance, sentiment de supériorité qui mène à l’arrogance. Le matériel est rejeté au profit d’un mysticisme excessif et de tendances irrationnelles.

Ajna chakra trop fermé

Lorsque Ajna chakra n’est pas assez ouvert la rationalité nous gouverne et rien d’une réalité plus subtile ou de la spiritualité n’est considéré. Nous sommes dominés par la vie matérielle et les besoins physiques. Nous suivons les courants dominants, les habitudes nous sécurisent et ne souhaitons pas en sortir.

Auteur :
Benjamin Borg


Référence :
– Kundalini Tantra – Swami Satyananda Saraswati – Swam Editions 2006
– La Puissance du Serpent – Arthur Avalon – Editions Dervy 2012

Partager cet article :

OUPS

Votre navigateur a vieilli…

Il est temps de le mettre à jour 🙂